Optimiser l’efficacité de vos newsletters

Ce n’est pas parce que vous recevez 88 courriels en moyenne par jour que vous ne devez pas considérer l’efficacité d’une newsletter dans votre stratégie de communication digitale. Au contraire…

Le taux d’ouverture d’une newsletter – tous secteurs confondus – est de 24% et le Clic-through-rate (CTR) est de 4% (11% quand la newsletter a été ouverte). Cela signifie qu’en envoyant 100 courriels/newsletter vous pouvez compter sur 4 visiteurs de votre site internet.

Ce même CTR n’est que de 1,91% à partir d’une recherche Google et de 0,9% pour une publicité sur Facebook. Si vous réfléchissez en terme de retour sur investissement vous comprendrez aisément les avantages de l’envoi d’une newsletter versus d’autres outils de communication digitale.

Quelques conseils pour améliorer l’efficacité de vos newsletters

1/ N’envoyez une newsletter que si vous avez quelque chose à raconter

Parce que l’envoi d’une newsletter est efficace, vous avez décider de vous aussi en envoyer une. Mais il ne faut pas que cela soit simplement une routine. Il vous faut du contenu pour intéresser vos lecteurs (i.e. vos cibles marketing). Sans cela vous risquez de lasser et perdre des abonnés. Gagner un abonné prend du temps, le perdre se fait en un clic. Et quand il est perdu, difficile de le rattraper.

2/ Concentrez-vous sur l’information que vous souhaitez communiquer

Chaque newsletter a un objectif : informer, présenter un nouveau produit, communiquer sur un événement auquel vous allez/avez participer…. Ne noyez pas cette information qualifiée au milieu d’autres informations de facto non-pertinentes. Vous pouvez construire votre newsletter autour d’une idée principale et parler rapidement (une phrase, un lien) des autres sujets qui pourraient intéresser vos lecteurs.

3/ Soyez lisible

Rappelez vous ces newsletter lues sans que votre intérêt n’ait été titillé… Ne mettez pas vos lecteurs dans cette situation. Lisez 2 ou 3 fois votre prose et demandez-vous, honnêtement, si vous vous êtes trouvé intéressant…

4/ Soyez concis

Ce n’est pas la quantité qui compte mais la qualité. Qui a envie de lire une newsletter de 500 mots si le contenu n’est pas plaisant ? Qui ira au bout de la lecture pour enfin arriver au Call To Action (CTA), c’est à dire au clic qui renverra vers votre site ?

5/ Évitez d’être trop ‘commercial’

Si vous n’envoyez que des newsletter pour vendre vos produits ou services, là aussi vous risquez de lasser vos lecteurs. Non seulement vos offres produits/services perdront en efficacité mais vous risquez (encore !) de perdre des abonnés. Vous devez trouver un équilibre. La plupart de vos messages doivent fournir une aide à vos lecteurs : enrichissez-les avec votre contenu, apportez-leur des information sur l’évolution du marché, des normes réglementaires… Et réservez vos courriels de vente aux offres réellement intéressantes.

6/ Soyez souple avec vos abonnés

Pour vos produits ou vos services vous savez toute l’importance de la personnalisation. Adoptez la même approche pour vos abonnés en leur permettant de choisir une fréquence d’envoi, un type de contenu. Non seulement vous répondrez mieux à leur envie à l’instant T, mais qui sait si vos newsletter les satisfont, ils vous en demanderont peut-être plus…

7/ Ne négligez pas la présentation de votre newsletter

Votre newsletter doit être plaisante à l’œil, efficace dans la présentation de son contenu. A court d’idées, pas de budget pour investir sur un.e graphiste ? Faites un tour sur un site tel que Canva (gratuit dans une certaine limite d’utilisation).

8/ Mesurez votre CTR

Composer une newsletter, l’envoyer….c’est déjà du temps que vous n’avez pas forcément. Mais si vous ne mesurez pas l’efficacité de cet outil, autant ne pas l’utiliser. L’indicateur de base est le CTR : combien de visites sur votre site suite à l’envoi de votre newsletter. Tous les logiciels, plugins, sites permettant la composition et l’envoi, vous offrent des data au travers de tableaux de bord. Prenez l’habitude de passer un peu de temps sur ces données et interrogez-vous pour savoir pourquoi un envoi a eu de meilleur/moins bons résultats qu’un autre envoi… Et bien sûr, demandez à votre entourage ce qu’il pense de vos newsletter. La critique est constructive…

9/ Testez les éléments importants de vos newsletters

Tous les outils de composition/envoi de newsletter vous permettent de mettre en place des split-test (ou test A/B). A une moitié de vos lecteurs vous envoyez une newsletter A, à l’autre moitié une newsletter B. Et vous comparez !

Les éléments que vous pouvez tester entre le modèle A et le modèle B sont :

le sujet de votre newsletter, son design, le nom de l’émetteur de la newsletter, avec ou sans image, nombre de sujets traités, fréquence d’envoi, positionnement des éléments renvoyant vers votre site (pensez CTA).

En suivant ces quelques conseils et en investissant un peu de temps sur vos newsletters vous devriez voir rapidement évoluer l’efficacité de cet outil. En ces temps de rude concurrence, cela peut être un élément décisif. Et pensez que votre équipe commerciale vous sera reconnaissante des résultats obtenus.