Chief Digital Officer, un job en voie d’extinction

digital business

C’est un véritable paradoxe qui pourtant s’explique. Tout devient digital, votre temps libre (consacré à vos réseaux sociaux ou à regarder des séries en streaming), l’expérience client (du marketing à la livraison), la culture, l’art. Toutes les organisations – l’État, les administrations, les entreprises – se digitalisent. Et pourtant le job dit Chief Digital Officer (CDO) va probablement disparaitre des organigrammes dans les prochains semestres. C’est du moins la conclusion d’une étude réalisée par Strategy& – une des divisions de PwC.

Puisque tout est digital, à quoi sert un CDO ?

Des data tout d’abord avant d’en arriver à l’analyse. Strategy& a computé les embauches de CDO au sein de 2.500 grandes entreprises : 160 créations de poste en 2016, 124 en 2017 et seulement 54 en 2018.

Ce déclin s’explique en grande partie par le fait que les entreprises ont compris que la digitalisation n’est pas le fait d’un individu mais celui d’une organisation. Rien ne sert de masquer l’ardente nécessité de revoir une Relation Client (ou la fameuse Customer Experience) derrière un concept flou (ou une baguette magique) nommée ‘digital’.

Ce que déclare le CDO de LVMH sans candeur, sans cynisme….:

“Je pense que le mot ‘digital’ est un mot stupide. Je n’ai jamais rencontré quelqu’un capable de m’expliquer vraiment ce que ce mot signifie”

Ian Rogers – CDO LVMH dans un interview à Wired UK

Et il précise son propos en faisant remarquer que dans les secteurs tels que la musique ou le luxe, le mot digital a été remplacé par celui de technologie(s) (le CDO s’efface devant le CTO).

Depuis 2016, Strategy& note une double évolution dans la population des CDO. Tout d’abord ils franchissent une nouveau pallier en étant de plus en plus admis dans les instances de décisions stratégiques car les organisations ont compris que seul un pilotage par le ‘Board’ pouvait donner à la digitalisation de leur business l’impulsion nécessaire pour qu’elle concerne effectivement l’ensemble des métiers et ressources. Selon Strategy& les CDO sont présents dans 54% des ‘Boards’ en 2018 versus seulement 40% en 2016.

L’autre évolution tient à la nature des profils recrutés pour faire-le-job. De moins en moins marketing-relation-client, de plus en plus techno (il faut dire que l’IA, les algorithmes et le Data Analytics par exemple nécessitent une sérieuse culture scientifico-technologique).

Alors notre conseil du jour : vous êtes CDO ? préparez votre reconversion ; vous avez toujours rêvé de l’être ? Aïe, comment vous le dire et vous le faire comprendre….