3 septembre : La bataille d’Angleterre

L’écume des jours

Un peu de culture #1 : Grenelle, petite grue en gaulois, est une ancienne commune libre rattachée malgré elle à Paris en 1860 par le Baron Haussmann. Par antonomase, un Grenelle est dans le langage médiatique français — par facilité politique et journalistique, puis par mimétisme — un débat réunissant des représentants du gouvernement et d’associations professionnelles ou d’ONG, portant sur un thème spécifique et visant à légiférer ou à prendre position. La lexicalisation, plus ou moins admise, du terme est le fruit d’une ellipse stylistique : passant progressivement de la dénomination « Les accords de la rue de Grenelle », à « Les accords de Grenelle », puis à « Le Grenelle » (en remerciant l’indispensable et néanmoins gratuit Wikipédia).

Un peu de culture #2 : Dick pick, photos de pénis et autres parties intimes non sollicitées. Le Dick Pick est désormais interdit au Texas sous peine d’une amende de 500$.


UK : Rule, Britannia! Britannia, rule the waves : Combat de coqs au Parlement, la livre dégringole, intention de votes pour un Ecosse-exit : le oui repasse en tête, le HS2 (le TGV anglais) sera très en retard et beaucoup plus cher que prévu, taux de suicide le plus élevé depuis 2002, le secteur de la construction connait sa chute la plus grave depuis 2009, annonce d’une grève chez Smirnoff et Gordon’s.  Britons never, never, never will be slaves.
brexit

Féminicide en Cisjordanie

Le mot féminicide ne fait pas partie de la langue française puisque ces messieurs de l’Académie Française s’y refusent (5 femmes sur 40 immortel.le.s).  Parmi les types de féminicide reconnus par l’ONU et l’OMS, le crime d’honneur. Et c’est justement un crime d’honneur qui fait la une de L’Orient-Le Jour journal libanais.  En août Israa Ghrayeb poste un selfie sur Instagram où l’homme qui l’a demandée en mariage pose avec elle. Sa mère connait les prétentions du jeune homme mais les hommes de la famille s’opposent à ce mariage.  Israa Ghrayeb chute (pourquoi ?) de la fenêtre de son appartement, 2ème étage. Elle est transportée à l’hôpital. Les hommes de la famille viennent la chercher et la ramène chez elle de force. Son beau-frère affirme qu’un djinn (diable) est entré en elle. Version confirmée par « le service de traitement coranique à Bethléem ». Israa Ghrayeb meurt d’un arrêt cardiaque. En Cisjordanie 20 femmes sont mortes à cause d’un crime d’honneur en 2018. Déjà 19 autres sont décédées depuis le début de l’année.

Mais qui a la priorité ?  

Hier le satellite Aelous de l’European Spatial Agency (ESA) a été obligé de modifier sa trajectoire pour éviter une collision avec Starlink 44, un des satellites de SpaceX (Elon Musk, Tesla). Pourtant Aeolus orbite depuis plus longtemps que Starlink 44. Seulement il n’y a pas de règles internationales pour définir qui à la priorité dans l’espace ! SpaceX ayant refusé de dévier son satellite, c’est l’ESA qui a dû intervenir. Le problème est que SpaceX a prévu de lancer 12 000  Starlink dans les prochaines années pour faciliter l’accès à Internet. Et le film Gravity nous a éclairé sur les dangers des débris issus des collisions spatiales   (Forbes, EN).  

collision spatiale

Un match de pédés  

“Le « pédé », « l’enculé », la « tarlouze » caractérisent inévitablement l’autre, l’adversaire, celui qui manque son geste technique (un « tir de pédé ») ; bref, celui qui défaille ou ceux qui suscitent l’ennui (devant un « match de pédés »).

L’insulte est réitérée de façon redondante, selon la force de l’habitude. Lorsqu’on l’interpelle, celui qui la profère n’a a priori aucune arrière-pensée sexuelle. Il s’agit juste de qualifier le mal ; en un mot, de souscrire à la désignation collective d’une contre-valeur.

La sexualité de celui qui est visé par l’insulte n’est pas réellement mise en cause. Son hétérosexualité relève de l’évidence culturelle, tout comme celle des autres participants. Manière de signifier, l’air de rien, ce que doivent être « les footballeurs ».” Un article de The Conversation pour décrypter un des sujets du moment.

Tatouer n’est pas jouer  

Envie de vous faire tatouer ? Le site Elle.fr nous éclaire sur “les tatouages tendance de la rentrée 2019.” Tatouages self-love, pensées positives indélébiles, pride, encre rouge. Nous nous permettons juste une petite mise en garde : un tatouage c’est pour la vie et il nous semble difficile de prédire si le tatouage tendance de 2019 sera toujours aussi ‘tendance’ dans 3, 5, 10, 20 ans… A vous de voir.

L’ajout à notre playlist du jour

Taxi Girl – Chercher le garçon

Un titre vite lu dans la presse d’hier nous annonçant la mort de Laurent Sinclair – 58 ans – “claviériste et âme torturée du groupe Taxi Girl” comme le précise le Figaro.

Alors prenons le temps de ré-écouter Chercher le Garçon. Un voyage dans un autre temps, celui de la New Wave after Punk (ENO, Devo…), du magazine Actuel, des débuts de l’hécatombe causée par le SIDA, du Palace sur la scène duquel Daniel Darc, l’un des autres Taxi Girl boys, mort en 2013, s’était tranché les veines lors d’un concert. Comme pour se prouver qu’il était vivant. Le batteur, Pierre Wolfsohn, est lui mort d’une overdose en 1981. Si les Punk avaient No Future, qu’allaient devenir les post-punk ?

playlist 45 secondes deezer

Playlist 45 secondes spotify

Cette petite revue de presse vous est proposée par l’agence 45 secondes. Si vous avez besoin de contenu rédactionnel pour votre communication digitale, n’hésitez pas à nous consulter.